Moses und Aron

ARNOLD SCHÖNBERG (1874-1951) 

Opéra en deux actes
Musique et livret : Arnold Schönberg

Moses : THOMAS JOHANNES MAYER

Aron : JOHN GRAHAM-HALL

ORCHESTRE ET CHŒURS DE L’OPERA NATIONAL DE PARIS
Direction musicale : PHILIPPE JORDAN

Mise en scène, décors, costumes et lumières : ROMEO CASTELLUCCI

BAC136 / Opéra enregistré à l'Opéra National de Paris en 2015

Moses und Aron, le chef d’œuvre d’Arnold Schönberg, à l’Opéra de Paris, dans la mise en scène poétique et grandiose de Romeo Castellucci et dirigé par Philippe Jordan, enfin disponible en DVD et Blu-ray !

Œuvre profonde, puissante et pourtant laissée inachevée, l’opéra Moses und Aron se conclut sur un aveu d’impuissance : « Ô verbe, verbe qui me manques ! », s’exclament Moses, et, peut-être à travers lui, Schönberg qui ne saura jamais mettre en musique la fin de son opéra. Dans l’errance du peuple d’Israël, communauté apatride en manque de repères ; dans le conflit de Moses, qui a fait l’expérience de la Loi divine, et d’Aron, qui essaye sans succès de la communiquer ; dans la remise en question, grâce au dodécaphonisme, de la pertinence du langage musical traditionnel, ce sont en fait les rapports entre le verbe et l’ineffable, entre le sentiment intime et la parole que Moses und Aron interroge. L’opéra révèle ainsi, dans la mise en scène spectaculaire de l’italien Romeo Castellucci, la fracture tragique entre le fini et l’infini, l’immensité et le circonscrit, le désert et l’identité, la pensée et le langage. Les forces orchestrales et chorales de l’Opéra national de Paris, qui, grâce au travail de son directeur musical Philippe Jordan, ont percé les secrets de l’audacieuse partition de Schönberg, révèlent avec grâce et pertinence toute l’émotion contenue dans cette œuvre inquiète, bouleversante, et inoubliable.

LA PRESSE

« Vertigineux »
Philippe Venturini – LES ECHOS

« […] La direction éclairée de Philippe Jordan, souple, inventive, virtuose, puissante aussi, soucieuse du détail comme de la ligne, et menant ce “chef d’œuvre majeur du XXe siècle” aux portes de notre ère »
Marie-Aude Roux – LE MONDE

« Un spectacle profond, plastiquement superbe et qui interroge durablement »
Christian Merlin – LE FIGARO

  • Réalisation: François-René Martin
  • Durée: 113 min. - Image: Couleur, 16/9, NTSC
  • Audio: PCM Stéréo, Dolby Digital 5.1
  • Sous-titres: FR / ANGL / ALL / KOR / JAP
  • Zones: Toutes zones - 1 disque(s) - Date de sortie: